Sylvain Guy

Entretien avec Sylvain Guy, scénariste

Comme il le décrit dans son compte rendu (De la page à l’image : Mafia Inc.), notre chroniqueur Sébastien Duperron a été séduit par le scénario du film Mafia Inc. Il s’est donc entretenu avec Sylvain Guy, scénariste du film, pour discuter du processus de création qui a mené à l’excellent film que nous pouvons voir à l’écran.

Lorsqu’un producteur l’a approché pour adapter le livre Mafia Inc. au grand écran, le scénariste Sylvain Guy (Liste noire, Monica la mitraille, Louis Cyr) était enchanté.

« Je voulais faire un film sur notre mafia, » dit-il. « Il faut savoir que dans les années 1990, la mafia québécoise était très importante. À cette époque, elle était plus puissante que les mafias américaines. »

Il s’est aussitôt mis à la lecture du livre, qui était considéré comme étant « pas vraiment adaptable » dans le milieu cinématographique québécois.

« C’est un livre d’histoire, une chronique. On dresse le portrait complet de la mafia italienne au Québec au travers de la famille Rizzuto. Ce n’est pas tout à fait un livre de type True crime. C’est plus profond, plus complet et sérieux comme type de narration. »

Avant d’avoir terminé la lecture, Sylvain Guy est allé prendre un verre avec un copain qui avait grandi avec des mafieux italos-montréalais. Cet homme avait fréquenté les mêmes écoles, avait les mêmes amis, avait passé du temps avec les familles de ses amis. Il lui a raconté de nombreuses anecdotes.

« Son histoire m’a donné une idée, un angle intéressant pour le scénario, » dit M. Guy.

Un autre ami de la famille l’a mis en contact avec un tailleur de Granby, qui achète ses tissus dans le quartier Petite Italie, de Montréal. Les tailleurs qui fabriquent les habits des mafieux italiens de la métropole magasinent au même endroit.

« J’ai pu rencontrer certaines personnes qui œuvrent dans ce milieu. C’est là qu’est né le personnage de Gamache, joué par Gilbert Sicotte. »

Le scénariste a aussi consacré plus d’un an à ses recherches sur le monde interlope. C’était très important pour lui de le faire. Il a rencontré des agents de la GRC, de la SQ et du SPVM, pour discuter des mafieux du pays.

Mafia Inc livre

« Le livre m’a été très utile, » ajoute-t-il. « Tout est là. Les guerres de motards, la paix avec les gangs de rue, la famille Rizzuto. Je me suis inspiré de certaines scènes décrites dans le livre pour que mon scénario soit plus réaliste. Je pense aux meurtres, par exemple. Je tenais absolument à ce que mon scénario soit crédible. Je voulais qu’un membre de la mafia qui regarde le film le trouve crédible. »

Au total, l’écriture du scénario a pris environ 3 ans.


Un défi intéressant

Pour plusieurs, la tentation de créer une copie du film Le Parrain, adapté du roman du même nom de Mario Puzo, aurait été forte.

Ce n’était pas le cas pour Sylvain Guy.

« Oui, j’ai vu ces films. Et bien d’autres. Goodfellas, par exemple, est dans le top 5 de mes films préférés. Par contre, je suis capable de faire abstraction de cela. Il y a une pression inconsciente, c’est certain. Mais il ne faut pas que cela m’empêche d’écrire. Podz et moi ne voulions pas nous comparer à ces films-là. Nous voulions faire notre film, c’est tout. Alors, on fonçait. »

Étant donné qu’au Québec, les fictions sur la mafia ne sont pas légion, on ne peut s’empêcher de penser à la série télévisée Omerta en regardant le film. Dans les années 90, cette série et le film qui a suivi (2012) ont connu un succès retentissant.

« Je ne les ai jamais vus, honnêtement, » dit M. Guy. « Et je ne voulais pas les voir pendant que j’écrivais mon scénario, non plus. Je suis plutôt hermétique quand j’écris. »

Après avoir écrit un scénario biographique pour le film Louis Cyr, Sylvain Guy s’est retrouvé plus près de sa zone de confort avec Mafia Inc.

« D’abord, je suis un amateur de films noirs et Mafia Inc. est un film noir. Ensuite, l’écriture de ce scénario était un bon défi pour moi. Il y a énormément de personnages, de trames. Je voulais écrire une histoire avec des émotions, en plus de dresser le portrait de la société mafieuse, dont les tentacules touchent à toutes les sphères de notre société : politique, social, économique et criminel. »

Scénariste à temps plein, Sylvain Guy ne chôme pas. Il a écrit le scénario du film Gallant : tueur à gages, une autre adaptation d’un livre, qui sera à l’écran bientôt. Le tournage du film La cordonnière commencera bientôt.

« Je travaille sur deux autres scénarios et une série télé, » dit-il en terminant. « Mais je n’en dirai pas plus! »

Mafia Inc. met en vedette Marc-André Grondin, Gilbert Sicotte et Sergio Castellito. Il est à l’affiche partout au Québec.

Merci à Anne-Catherine Groulx, des Films Séville, pour l’aide précieuse accordée pour l’organisation de cet entretien.

partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on google
Concours Concours

Concours de récits

Participez maintenant en soumettant votre récit et courez la chance d'être publié sur Allez, raconte!

En savoir plus