Photo de l'auteure Sonia Alain. Crédit photo - Ariann BT Photographe

Sonia Alain – Aventure et passion

Bonjour, Sonia Alain! Votre nouveau roman, La promise du Viking, se déroule principalement en Islande, en l’an 985. Pourquoi avoir choisi cette époque et cet endroit en particulier?

C’est mon éditeur qui m’a contactée pour savoir si j’avais un intérêt pour une romance se déroulant à l’époque viking. Étant donné que ce sujet m’intéressait beaucoup, j’ai tout de suite accepté. Pour ce qui est de l’endroit, comme je désirais exploiter la découverte du Groenland, l’histoire se devait donc de commencer en Islande en l’an 985, lors du recrutement des futurs colons.

Avez-vous fait des recherches sur les Vikings avant d’écrire ce roman?

Énormément.

J’ai consulté plusieurs livres portant sur le sujet et quelques sites Web.

Il me fallait faire des recherches sur leur culture, leur mode de vie, leurs croyances, la navigation, l’exploration, la guerre et les raids, les métiers de l’époque, les rites entourant les mariages et les funérailles, leurs divertissements, leur langue, le rôle de la famille, leurs habitations, leur justice, etc. Tout ce qui était nécessaire pour étoffer mon récit et le rendre le plus crédible possible.

Je devais également faire des recherches sur le Groenland (faune, flore, etc.), l’Islande (réalité de l’époque), le peuple varègue à Novgorod, ainsi que la famille d’Erik le Rouge.

Lorsque vous écrivez, de quelle manière réussissez-vous à inclure vos recherches dans votre récit?

Je les insère tout naturellement dans la vie quotidienne de mes personnages, les événements qui se produisent et les situations qu’ils vivent.

Qu’est-ce qui vous fascine le plus chez les Vikings?

Leur culture, leurs croyances, leur façon de voir les choses et de vivre.

Qu’est-ce qui vous a inspiré l’histoire d’Aasa et de Gunnvar?

Je voulais que l’histoire se déroule en partie au Groenland lors de la colonisation, ce qui me donnait un fil conducteur intéressant pour commencer mon récit.

Je désirais également que mon personnage féminin soit une guerrière arrachée aux siens et que Gunnvar se retrouve impliqué dans cette série d’événements malgré lui.

Et par la suite, aussi étrange que cela puisse paraître, j’ai laissé mes personnages créer eux-mêmes leur propre histoire.

De quelle manière avez-vous choisi les prénoms de vos personnages?

J’aime que mes personnages féminins commencent par un « A », j’ai donc fait des recherches dans ce sens et j’ai trouvé « Aasa ».

Pour ce qui est de Gunnvar, j’étais attirée par ce prénom, tout simplement.

Quant aux autres prénoms, j’ai regardé ceux qui me semblaient les plus intéressants et les moins difficiles à prononcer pour que les lecteurs ne butent pas trop sur ces noms lors de leur lecture.

Page couverture du roman La promise du Viking, de Sonia Alain
La promise du Viking est disponible maintenant.

Aasa est une femme guerrière qui déteste se faire imposer quelque chose par un homme. Pourquoi avoir décidé de montrer à quel point il était difficile d’être une femme libre à cette époque, et ce, selon les différentes cultures?

Le rôle des femmes aux différentes époques de l’humanité a toujours été difficile. Peu étaient libres de leurs choix et j’ai toujours trouvé cette réalité horrible. Pourtant, il existait certaines femmes de tête, même si ce n’était pas monnaie courante. De plus, celles-ci étaient souvent fustigées par les hommes de leur entourage. Quand j’ai découvert que des femmes pouvaient être guerrières à l’époque viking, j’ai été emballée. J’aime créer des femmes fortes. J’ai donc décidé qu’Aasa serait une guerrière indépendante et sûre d’elle.

Votre roman inclut certains faits véridiques ou parle de personnes ayant réellement existé, ce qui est vraiment intéressant. Pourquoi avoir décidé d’inclure Erik le Rouge dans votre histoire?

J’aime inclure des événements et des personnages réels dans mes romans, cela les rend plus réalistes. Erik le Rouge a décidé d’installer une colonie au Groenland à l’époque, alors que cette région était encore inexplorée. Étant donné que le Groenland n’est pas très loin de nous, j’ai décidé d’exploiter cette situation. Pour ce faire, il me fallait alors inclure Erik le Rouge et sa famille dans mon récit.

Pouvez-vous résumer votre récit en deux phrases?

Un beau voyage au cœur de l’époque viking, sur des terres inexplorées, en compagnie de personnages charismatiques. Une romance envoûtante où se mêlent complots, vengeance et intensité.

Quel est votre prochain projet littéraire?

Je travaille en ce moment sur le deuxième et dernier tome d’une romance historique qui se déroulera en grande partie au Québec. Le tome 1 est déjà entre les mains de mon éditeur et paraîtra ce printemps.

Faites rayonner les Raconteurs d'ici : partagez! 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.