Une fille seule sur une plage, photo prise par Sébastien Duperron

Odyssée onirique

Livre des symboles, chariot de lumière

Livre de paix, je porte le flambeau

Nul ne sait ce qui se cache derrière le rideau

Gardienne du temps, veilleuse de l’oubli

Les esprits s’amusent, je dessine ma vie

La vitesse, les contraintes me tuent

Je ne veux plus être formatée

Prise au piège, être aliénée

Je choisis mes émotions

Et l’usage de mes secondes

Les cartes s’animent sur l’horizon

Le savoir occulte se disperse

Mes vœux se réalisent

Je vois la sagesse dans leur regard

Dans ma boule de cristal

Je navigue par-delà les tempêtes

Je vais là où le chemin s’éclaire

La clé de la liberté

Repose sur le sablier du temps

Des étoiles de rêve

Des enfants, des ballons et des jeux

L’innocence veut encore briller de mille feux

Le cœur s’expose, explose

La magie ne peut rester prisonnière

D’un monde aussi divisé

Je pars à la recherche

De mon utopie, de mon odyssée

La lune et le soleil

Livrent un trésor mystique à explorer

Les codes s’activent

Un rayonnement est imminent

Je nage peut-être en plein délire

Mon ange-gardien me parle

Mon double s’interpose

Bravo à tous ceux qui sèment

Des paroles d’espoir et des rêves en couleur

À travers les saisons

La musique de nos cœurs s’écrit

Des moments d’enchantement

Des clés pour notre émerveillement

À ce bonheur crié en porte-voix

La bonne nouvelle se propage

À la vitesse de l’éclair

Ou à la lanterne de nos choix

La récolte sera là pour chacun

Des missives enflammées s’en iront

Rejoindre les chaumières

Les fantômes du bonheur louangeront son nom

Sur le dos, on porte sa croix ou sa mission

Dans les sagesses ancestrales

Des contes, des légendes pour tous

Des druides, des magiciens

Éveillent les consciences endormies

Aux fumerolles de l’espace-temps

Les gentilles sorcières envoient de joyeux sorts

Les souhaits par milliers

Façonnent les âmes en lettres d’or

Sur un ruban d’arc-en-ciel

Toutes les espèces se réunissent et festoient

Un nouveau monde d’amour est promis

La terre s’ouvre et nos cœurs aussi

Le don se transforme

La générosité ne calcule plus ses heures

Dans ce spectacle aux allures de déjà-vu

Même dans l’éclatement des frontières

Les marionnettes changeront leur visage

Un trésor dort sur les dunes

Notre fragilité deviendra l’encre de notre humanité

Faites rayonner les Raconteurs d'ici : partagez! 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.