Ode à l’hyménée, un poème d'amour de Nathalie Rondeau

Ode à l’hyménée

S’attribuer désormais le droit d’être nubile

Pour épouser l’illusion de devenir celle qu’il a choisie

Bénédiction à l’engagement nuptial fragile

Porter son nom n’est pourtant pas qu’une fantaisie

Épithalame prononcé en l’honneur d’un tel sacrement

S’entourer de rites institués pour ainsi marquer l’événement

De par cet anneau qui maintenant les unis

C’est la légitimité d’une connivence portée vers l’infini

Noces fantasmagoriques consacrées sur cet autel

D’une union maritale dont le seul souhait est le chérir

Solennité d’une promesse faite à un dieu immortel

Que même au-delà du temps, ce lien refusera de mourir

Faites rayonner les Raconteurs d'ici : partagez! 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.