Âme

Poésie – Mon âme soupire

Il y a trois ans, j’ai rencontré une âme exceptionnelle, un homme merveilleux qui m’aimait, me comprenait et qui partageait les mêmes passions que moi. Un jour, j’ai décidé de rompre pour des raisons que je n’arrive toujours pas à m’expliquer. Il y a un an, nous avons repris contact. Hélas, les choses avaient changé.

NOTE DE L’AUTEURE : Il y a trois ans, j’ai rencontré une âme exceptionnelle, un homme merveilleux qui m’aimait, me comprenait et qui partageait les mêmes passions que moi. Un jour, j’ai décidé de rompre pour des raisons que je n’arrive toujours pas à m’expliquer. Il y a un an, nous avons repris contact.

Hélas, les choses avaient changé.

L’homme qui me courtisait et me parlait de son amour pour moi n’était plus là. Ne pouvant arriver à briser le mur qu’il avait élevé autour de son cœur, je soupire en songeant au bon vieux temps, tout en espérant que le moment viendra où nos âmes seront enfin réunies comme avant ou, mieux encore, plus soudées et solides. Mais comment lui faire comprendre que ce que nous avons est précieux? Comment lui dire que je ne peux attendre éternellement?


Mon âme soupire

Comme un oiseau dans un ciel assombri de nuages

Dans les ténèbres du chagrin je nage

Comme une araignée sans toile

Je me retrouve dans un ciel sans étoiles

J’aimerais être une fée

Pour ouvrir son cœur avec une clé

Que le Ciel me vienne en aide

Sinon je tomberai toute raide

Suis-je la princesse qui par un baiser

Saura réveiller son amour ensommeillé

Ô que mon âme soupire

Pour le meilleur et pour le pire

Auprès de celui qui a su

Ravir mon cœur à mon insu

Ô que mon âme

Toujours en larmes

De son amour assoiffée

S’est vivement engagée

À lui prouver que je suis celle

Avec qui le destin le ficelle

Et qu’il ne se trompe pas

Avec moi d’aller pas à pas

Surmontant tous les obstacles

Par la force du miracle

Qu’est l’amour qu’on se porte

Et qui nous mènera à la porte

Du bonheur qu’on mérite

Vécu comme un rite

Âme

Partagez

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

Qu'en pensez-vous? Donnez vos commentaires ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Autres publications

Poursuivez votre lecture

Un solitaire parmi les oiseaux

Atmosphère solitaire

Regard poétique sur l’itinérance offert avec brio par Nathalie Rondeau.

Les organismes d’aide à l’itinérance du Québec ont besoin de votre aide. Consultez la liste de liens qui suit le texte pour savoir comment vous pouvez contribuer à la lutte contre ce fléau.

L'homme à la boîte est sans-abri

L’homme à la boîte

Le deuxième texte de notre série sur l’itinérance nous est offert par Hélène Massé.

Les organismes d’aide à l’itinérance du Québec ont besoin de votre aide. Consultez la liste de liens qui suit le texte pour savoir comment vous pouvez contribuer à la lutte contre ce fléau.

L'auteur Louis-François Dallaire

Violence et Monopoly, avec Louis-François Dallaire

Dans cette entrevue accordée à Kim Messier, Louis-François Dallaire, auteur du thriller Le jour où mon meilleur ami fut arrêté pour le meurtre de sa femme, nous parle du traitement d’un sujet peu souvent abordé dans notre littérature.

Mélanie Jeanne Francoeur

Les tourments dystopiques avec Mélanie Jeanne Francoeur

Notre chroniqueuse Kim Messier s’est entretenue avec l’auteure du roman La bile noire, Mélanie Jeanne Francoeur, pour discuter du processus de création qui a mené à la publication de son premier roman, La bile noire, paru aux Éditions Du Tullinois.